anique granger
-
aimer
comme
une
émeute
L'année 2014 en a été une de voyages, de création, d'introspection et de bouleversements pour Anique, qui retombe enfin sur ses deux pieds, bien groundée. Depuis un an, l'auteure-compositrice-interprète fransaskoise s'est littéralement jetée dans le vide. L'audace est son mot d'ordre. Pour l'enregistrement de son troisième album solo, Aimer comme une émeute, Anique s'est entourée d'une équipe solide, d'artistes aux influences rock, folk et pop, dont chacun marque actuellement l'univers musical québécois. C'est avec l'énergie brute de Fred Fortin à la réalisation et à la basse, l'élan fougueux de François Lafontaine aux claviers, le doigté remarquable de Jocelyn Tellier à la guitare, le bagage jazz de Samuel Joly à la batterie et bien entendu, l'expérience légendaire de Rick Haworth au pedal steel, qu'elle s'encre et défie sa zone de confort. En résulte un son folk, électrique et viscéral, porté par le mouvement, le contraste amour/haine et une poésie désarmante.

Rythmé, le spectacle d'Anique révèle des chansons plus mordantes et plus émotives que ses compositions précédentes. Dans ses textes, le lien entre les mots et le corps est si étroit qu'Anique pousse la transposition d'un à l'autre sur scène. Avec le soutien du chorégraphe, compositeur et interprète Jacques Poulin-Denis à la mise en scène, le mouvement prédomine. Un spectacle qui colle à la peau d'Anique Granger, qui sort de sa coquille, qui ose, qui se dévoile et qui se positionne.
Vidéos
L'eau
Le problème avec la joie
Le beurre et l'argent
Mini reportage La portée des mots
Liens
Facebook
Bandcamp
Dossier de presse [PDF]
Devis technique [PDF]
Contact
Gérance & Booking - Valérie Bergeron
514.561.8900 - info@valeriebergeron.ca